fbpx

Dans les couples hété­ros, le sté­réo­type de l’homme plus grand a la vie dure

Un com­pa­gnon de 1,80 m maqué à une petite fée fra­gile de 1,60 m. Le cli­ché a la vie dure dans les repré­sen­ta­tions du couple hété­ro. Et d’après des études, ce sont les femmes qui tiennent le plus à cet écart de taille. 

IMG 0573 1
© Marie Boiseau pour Causette

Un Nicolas Sarkozy tout sou­rire en Une de Paris Match début juillet, posant dans son jar­din avec Carla Bruni blot­tie contre son épaule. Là, juste en des­sous. Le visage pas plus haut que l’oreille de son mari. Sauf que… « Carla Bruni : 1,75 m. Nicolas Sarkozy : 1,66 m », tacle un inter­naute sur Twitter. C’est que mon­sieur était juché « sur une marche plus haute que son épouse », se défend l’hebdomadaire le len­de­main. Mouais. Ce type de magouilles ne datent pas d’hier. Sur les timbres de l’époque de Charles et Lady Di, par exemple, une tête de dif­fé­rence au pro­fit du prince, alors que Diana mesu­rait la même taille que lui. Et accrochez-​vous pour trou­ver un cli­ché offi­ciel où les époux sont à éga­li­té. 

Malheureusement, cette repré­sen­ta­tion sté­réo­ty­pée selon laquelle un homme doit néces­sai­re­ment être plus grand que la femme qu’il fré­quente a la peau dure. Hélène, blon­di­nette nor­mande de 25 ans et 1,72 m, est heu­reuse en couple. Mais à cause de ses 4 cen­ti­mètres de plus que Romain 1, son copain, elle aus­si truque un peu ses[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
114 cathy yerle mitikafe

Les liens du sang

Rien ne va plus depuis que Lili a réalisé qu'elle avait pris du poids pendant le confinement. En plus, elle accueille ses premières règles.