Crèmes hydratantes : la grande illusion

Rares sont les femmes qui peuvent se passer de leur crème sur le visage matin et soir. IN-​DIS-​PEN-​SA-​BLE ! Enfin… selon l’industrie cosmétique. Les scientifiques, eux, disent plutôt le contraire.

illustration sans titre a 2
© Illustration Marie Boiseau pour Causette

Vous êtes-​vous déjà demandé pourquoi, chaque matin, vous vous tartinez le visage de crème ? Probablement pas. Comme 73 % des femmes 1, vous estimez sûrement ce rituel primordial. Certaines ont beau moquer les « routines beauté », ne pas se maquiller ou fustiger le marketing antirides, il existe un bastion intouchable de la cosmétique : la crème hydratante. Les plus assidues se ruinent en baumes de luxe. Les économes mettent de la mixture à 2 euros. Les écolos, des huiles bio. « S’il est un produit cosmétique indispensable au quotidien, nous dit même le traditionnel sceptique UFC-​Que Choisir, c’est bien la crème hydratante pour le visage. C’est la base d’une peau en bonne santé. »

Notre peau, cette feignasse

Vraiment ? Depuis quelques années, des dermatologues tordent le cou à cette croyance. L’hydratation quotidienne serait au mieux inutile, au pire nocive. « Quand vous mettez de la crème autour des yeux, il y a une réponse immédiate, mais après quinze minutes, ça[…]

La suite est réservée aux abonné.es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Écrit par
Articles liés
juliette diot @juliettediott

La pelade, un tabou difficile à surmonter

L'alopécie en plaques, ou pelade est une maladie auto-immune qui provoque la chute de cheveux. Spectaculaire mais bénigne, le regard de la société en fait pourtant une épreuve pour celles qui en sont atteintes.

Causette102

Rapports douloureux : soigne ta chatte

Certaines femmes souffrent pendant les rapports sexuels. Plus fréquents qu’on ne le pense, ces troubles sont souvent mal diagnostiqués et les solutions pour y remédier mal connues.

109 femme operation de stérilisation © Marie Boiseau pour Causette

Contraception : stérilise-​toi… Si tu peux !

La stérilisation est la méthode contraceptive la plus utilisée au monde. Bien qu'elle soit autorisée en France, les femmes qui l’envisagent se heurtent pourtant aux jugements des médecins et à des refus mal justifiés.