fbpx

Contraception : stérilise-​toi… Si tu peux !

La sté­ri­li­sa­tion est la méthode contra­cep­tive la plus uti­li­sée au monde. Bien qu'elle soit auto­ri­sée en France depuis la loi de juillet 2001, les femmes qui l’envisagent se heurtent pour­tant aux juge­ments des méde­cins et à des refus mal jus­ti­fiés.

109 femme operation de stérilisation © Marie Boiseau pour Causette
© Marie Boiseau pour Causette

4,5 % des Françaises entre 18 et 49 ans ont eu recours à une opé­ra­tion de sté­ri­li­sa­tion à visée contra­cep­tive, en 2016, d’après Santé publique France. Le nombre d’opérations a for­te­ment aug­men­té l’an der­nier à près de 24 000 contre 13 000 en 2007. Un pro­ces­sus qui ne se fait pas sans encombre et, aujourd’hui encore, les femmes ont inté­rêt à s’armer de patience. Pourtant, la loi de juillet 2001 est claire : elle impose d’être majeure, capable de faire un choix éclai­ré, bien infor­mée et de res­pec­ter un délai obli­ga­toire de quatre mois de réflexion. Néanmoins, des cen­taines de femmes témoignent de refus médi­caux sous des motifs fan­tai­sistes. Plusieurs groupes Facebook sur la ques­tion ras­semblent des mil­liers de membres et autant de récits de galères. L’un d’eux, Stérilisation volon­taire (plus de 10 000 membres), voit son nombre d’inscriptions aug­men­ter chaque semaine. Vanessa, Normande de 31 ans et mère de trois enfants, n’a pas fait[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
causetet muscle cmjn

Sculpte ton body (mais pas trop)

Fini les hommes taillés en V et les femmes en A, lesquelles envoient valser ces clichés et revendiquent de plus en plus un corps musclé. Mais pas si facile de s’affranchir des vieux stéréotypes.

109 femme operation de stérilisation © Marie Boiseau pour Causette

Contraception : stérilise-​toi… Si tu peux !

La stérilisation est la méthode contraceptive la plus utilisée au monde. Bien qu'elle soit autorisée en France, les femmes qui l’envisagent se heurtent pourtant aux jugements des médecins et à des refus mal justifiés.