Témoignages : mon céli­bat, mon choix

Rescapées de la vie à deux ou céli­ba­taires sem­pi­ter­nelles, ces femmes racontent leur vie épa­nouie hors les murs du couple.

109 femme célibat © Karolina Wojtas
© Karolina Wojtas

Luce*

39 ans, sans emploi, Isère

« Je suis autiste et être en couple me paraît être un effort phé­no­mé­nal. Certaines per­sonnes autistes peuvent être heu­reuses à deux, mais ça n’est pas mon cas. Jusqu’à mes 15–20 ans, je me disais sans convic­tion : “Bon, il fau­drait que tu cherches à ren­con­trer des gar­çons.” Puis je me suis ren­du compte que je n’en avais pas besoin. En fré­quen­tant des blogs LGBT, j’ai décou­vert les termes “asexuel·le” et “aro­man­tique”. Ça a mis des mots sur ce que je vivais. Encore hier, en me bala­dant sur Tumblr et Aven [l’un des seuls sites fran­çais consa­crés à l’asexualité, ndlr], je lisais un texte poi­gnant sur les remarques que l’on nous fait sou­vent. Du style “tant que t’as pas eu de rap­ports sexuels, tu ne peux pas savoir si tu aimes ou pas”. Si, je sais.[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
bick hands final square a

Témoignages : fille des villes, gars des champs

Charline est plutôt femme des villes, Simon homme des champs. 700 kilomètres les séparent quinze jours par mois. Après plus de vingt-quatre ans de vie commune, ils ont adopté une nouvelle façon d’être en couple en alternant vie en solo et vie à deux.