fbpx
tout mon amour bd@ sonia barcet 37
Au premier rang, Romain Fauroux, Ambre Febvre, Philippe Torreton et Anne brochet en pleine répétition de "Tout mon Amour" © Sonia Barcet

Spectacle vivant : à Saint-​Étienne, la Comédie pré­pare le « jour d’après »

Depuis fin octobre, les lieux de culture sont fer­més et se lan­guissent autant que leur public de leur réou­ver­ture. Dans les cou­lisses, le monde du spec­tacle vivant conti­nue vaille que vaille de se pré­pa­rer en pré­vi­sion du jour J. Reportage à la Comédie de Saint-​Étienne, où l’on révise Tout mon amour, mis en scène par Arnaud Meunier.

Ce mar­di devait être le jour d’un lan­ce­ment. Celui de la tour­née du spec­tacle Tout mon amour, de Laurent Mauvignier et mis en scène par Arnaud Meunier. Mais les lieux cultu­rels sont tou­jours fer­més. Alors, ce 21 février est plu­tôt deve­nu un faux départ. À l’entrée de la Comédie de Saint-​Étienne, dans la Loire, un pan­neau figé dans le temps affiche encore les dates de spec­tacles qui ne se sont pas tenus. À l’intérieur, pas de queue aux gui­chets et cela fait main­te­nant cent trois jours, depuis la fin du mois d’octobre 2020, que la moquette rouge n’est pié­ti­née que par les employé·es et les élèves de l’école de la Comédie. Pourtant, en cette fin février enso­leillée, la bâtisse semble reprendre vie le temps du filage de Tout mon Amour. Une fois « La Stéphanoise » – la salle en briques noires, clin d’œil au pas­sé minier de la ville – plon­gée dans le noir et le silence, on s’y croi­rait. Pendant 1 h 45, les acteur·rices jouent comme[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés