fbpx
112 l humour qui sauve emilie geirnaert pour causette
© EMILIE GEIRNAERT pour Causette

Internet, refuge des humo­ristes confiné·es

Le rire est la poli­tesse du déses­poir. Alors avec la crise, les humo­ristes et autres influenceur·euses marrant·es ont repris du ser­vice, comme investi·es d’une mis­sion. Présent·es dans nos quo­ti­diens grâce aux réseaux sociaux, ils et elles ont occu­pé
le ter­rain pour le bien com­mun. Non sans mal, par­fois.

C’est la pre­mière chose qui a émer­gé dès les pre­miers jours du confi­ne­ment. Toutes sortes de vidéos virales home made, de plus ou moins grande qua­li­té, par­ta­gées en masse – et jusqu’à l’écœurement par­fois – sur les groupes WhatsApp de nos télé­phones. Clairement, face à l’angoisse, il fal­lait rire. Puis, les humo­ristes professionnel·les ont pris le relais. 

Lison Daniel, créa­trice du compte Instagram Les Caractères, a illu­mi­né nos quo­ti­diens confi­nés. Sa vidéo dans laquelle elle joue Isabelle, une grande bour­geoise qui se demande dans quelle mai­son secon­daire elle va bien pou­voir se reti­rer, a été ultra­vi­rale. Et l’a donc encou­ra­gée à mul­ti­plier les pro­po­si­tions. On a alors décou­vert Yvan, le psy en télé­con­sul­ta­tion ; Rebecca, la res­pon­sable mar­ke­ting en pleine crise exis­ten­tielle ; ou encore Jérôme, le coach spor­tif beau­coup trop impli­qué. En cette période de crise, Lison Daniel, qui œuvre depuis trois ans déjà sur Insta, a tenu à pos­ter des vidéos plus régu­liè­re­ment, répon­dant à une vraie demande : « Je rece­vais beau­coup de mes­sages de gens qui me disaient que ça leur fai­sait du bien. Même des infir­mières et des méde­cins qui me confiaient que ça leur chan­geait les idées entre deux gardes… Comme je ne me sens pas très utile en ce moment, et assez impuis­sante, je me suis dit que ce serait bien d’en faire un petit peu plus. C’est une façon de mettre la main à la pâte, à ma manière. Je me dis que c’est bien si je peux mettre du baume au cœur aux[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés