Fanny Ruwet : « Un ami vous pardonne d’être agressif quand vous avez faim »

La découverte stand-​up de la rentrée, c’est Fanny Ruwet. Encore une Belge ! Si certain·es ont déjà entendu ses chroniques sur France Inter ou son excellent podcast, Les gens qui doutent, c’est désormais sur scène qu’il faut la découvrir. Humour mélancolique garanti. 

114 woolf Annie Ruwet © Hadrien Hanse
© Hadrien Hanse

Causette : Les livres marquants de la « bibliothèque » de vos parents ? 
Fanny Ruwet : Je ne sais plus exactement ce qu’ils lisaient. Par contre, c’est ma mère qui m’a offert L’Attrape-cœurs, de Salinger, mon roman préféré.

Les lieux de votre enfance ? 
F. R. : Fraiture-​en-​Condroz (ça existe), un petit village perdu dans le fin fond de la Belgique.

Avec qui aimeriez-​vous entretenir une longue correspondance ? 
F. R. : Phoebe Waller-​Bridge (Fleabag, Killing Eve…). C’est l’une des personnes que j’admire le plus. Elle est un modèle de subtilité, de drôlerie, de rigueur.[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés
Découvrer notre calendrier de l'avent quichesque