IMG 1627
Daria Marx, Anne-Cécile Mailfert, Gaïa Marty et Lauren Bastide © Nouvelles écoutes

À la Cité auda­cieuse à Paris, le stu­dio La Poudre accueille les pro­jets de pod­casts fémi­nistes

Reportée en rai­son de la pan­dé­mie, l'inauguration du stu­dio de pod­casts La Poudre dans les murs de la Cité auda­cieuse (Paris VI) s'est tenue mar­di 14 sep­tembre. Il est ouvert gra­tui­te­ment à toute asso­cia­tion ou por­teuse de pro­jet œuvrant pour les droits des femmes.

Enthousiasme et conseils anti-​larsen. Ce mar­di après-​midi à la Cité auda­cieuse, siège de la Fondation des femmes dans le VIème arron­dis­se­ment de Paris, une dizaine de jeunes femmes sont ras­sem­blées dans le cha­leu­reux stu­dio d'enregistrement de pod­casts La Poudre, du même nom que le pod­cast fémi­niste de réfé­rence pilo­té par la jour­na­liste Lauren Bastide. C'est en effet grâce au mécé­nat de la boîte de pro­duc­tion Nouvelles Ecoutes, où La Poudre est née, que ce stu­dio des­ti­né à accueillir les pro­jets d'émissions d'assos ou por­teuses de pro­jet oeu­vrant pour les droits des femmes a été mis sur pieds. Pensé dès la créa­tion en février 2020 de la Cité auda­cieuse, siège de la Fondation des femmes conçu comme un refuge et un lieu de tra­vail pour les assos fémi­nistes, le stu­dio La Poudre patien­tait que la pan­dé­mie recule pour ren­con­trer son public.

« Cela fait un an et demi que nous avons un pro­jet de pod­cast avec mon asso et que nous atten­dions l'ouverture du stu­dio La Poudre car c'est l'endroit idéal pour le réa­li­ser », sou­ligne Daria Marx, fon­da­trice de l'association Gras poli­tique venue se fami­lia­ri­ser avec la console d'enregistrement. Rattachée à un ordi­na­teur équi­pé du logi­ciel Reaper, elle per­met de régler les niveaux des quatre micros dis­po­nibles dans le stu­dio et d'ajouter des brui­tages, comme le montre Gaïa Marty, pro­duc­trice chez Nouvelles Ecoutes. Daria Marx et son équipe seront par­mi les pre­mières à venir enre­gis­trer leur pod­cast men­suel, qui devrait s'appeler Matière grasse et s'attacher à décons­truire la gros­so­pho­bie et faire entendre la voix des femmes grosses en lais­sant une bonne place aux témoi­gnages.

IMG 3164
© A.C.

Consigner, grâce à l'enregistrement, la parole des femmes pour com­pen­ser la silen­cia­tion des siècles pas­sés : c'est l'ambition qu'a por­té sa mar­raine Lauren Bastide pour la créa­tion de ce stu­dio dont l'utilisation est gra­tuite. « Nous espé­rons que de nom­breuses femmes s'emparent de ce lieu pour venir créer et dire, explique-​t-​elle à Causette, un brin émue de la plaque "Studio La Poudre" qui vient d'être fixée à l'entrée de la pièce. Le pro­jet de Gras poli­tique va com­plè­te­ment dans le sens de notre idée : les femmes grosses pour­ront faire entendre leurs voix, et le pod­cast est un médium qui fédère une com­mu­nau­té, peut faire du bien à ses audi­trices. »

L'équipe de Nouvelles Ecoutes s'est enga­gée à venir une fois par mois à la Cité auda­cieuse pour for­mer les futures uti­li­sa­trices, mais au détour des conver­sa­tions enjouées, une idée fuse : pour­quoi ne pas inci­ter les pre­mières usa­gères à for­mer les sui­vantes ? Anne-​Cécile Mailfert, pré­si­dente de la Fondation des femmes est embal­lée, d'autant que les demandes risquent d'assaillir la coor­di­na­trice de la Cité auda­cieuse, Solène Toutut. Une trans­mis­sion des savoirs hori­zon­tale, qui don­ne­rait une nou­velle occa­sion aux dif­fé­rentes sphères fémi­nistes de se ren­con­trer et s'épauler.

Pour sou­mettre votre demande d'utilisation du stu­dio La Poudre, ouvert du lun­di au ven­dre­di de 10 à 18h, il vous faut contac­ter la Fondation des femmes. Toutes les infos sont ici.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés