fbpx
Suzane c Liswaya 6 HD
© Liswaya

Suzane : « On est dans un monde où on doit bou­ger les lignes et prendre de gros virages »

Elle nous raconte des his­toires, mais des his­toires vraies. Harcèlement sexiste, homo­pho­bie, crise éco­lo­gique… Avec son style « électro-​réaliste », Suzane fait dan­ser les foules tout en se fai­sant le porte-​voix de l’époque et de ses colères. Rencontre.

Causette : Depuis deux ans que l’on parle du « #MeToo de la musique », voyez-​vous une vraie évo­lu­tion dans l’industrie musi­cale ?
Suzane : C’est le début de ma car­rière, donc ça ne fait pas des années que je côtoie ce milieu, mais peut-​être assez quand même pour dire que je suis heu­reuse de voir qu’il y a une prise de posi­tion de la part des femmes et qu’il y a des ini­tia­tives comme Music Too France, qui vont au bout des choses. Habituellement, quand des femmes sont agres­sées, peu importe le degré de l’agression, elles sont un peu seules avec ça. Là, on peut aller jusqu’au bout, c’est-à-dire jusqu’à la jus­tice, car les témoi­gnages de vic­times sont ras­sem­blés.

Être une femme artiste, c’est encore un sujet ?
Suzane : Je crois, oui. Quand une[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés