Safia Nolin : « Un ami te par­donne tes côtés les plus laids et célèbre les meilleurs »

On a vu appa­raître cette per­louse en 2015 avec le splee­né­tique Limoilou. Entre-​temps, la Québécoise a sor­ti deux albums de reprises de chan­sons cultes réin­ven­tées à sa façon. Elle est libre, elle est drôle et sa voix est démente. Bref, elle nous plaît. 

112 woolf safia nolin jean francois sauve
© Jean-​Francois Sauvé

Causette : Les livres mar­quants de la « biblio­thèque » de vos parents ?
Safia Nolin : Les Quatre Accords Toltèque. Ma mère avait une biblio­thèque rem­plie de trucs sur les anges et les éner­gies, et je me sou­viens d’avoir trou­vé ce livre. Après, j’avais vrai­ment 14 ans, je sais pas si je l’aurais lu en 2020.

Les lieux de votre enfance ?
S. N. : Le cam­ping Mercier à Lac-​Mégantic (Québec). Les étés de mon enfance, mon bébé les­bia­nisme, ma pas­sion pour le groupe Linkin Park.

Une grande his­toire d’amour avec une per­sonne du[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés