La sélec­tion octobre 2020

Ce mois-​ci, prenez-​en plein les oreilles avec Woodkid, Clou et Sufjan Stevans.

« S16 », de Woodkid

s16 album artwork 26.06.2020
© Barclay /​Universal

Cinq ans après un reten­tis­sant pre­mier album (The Golden Age), Yoann Lemoine aka Woodkid pour­suit son étude de l’équilibre des forces entre le déchaî­ne­ment tita­nesque des machines et la vul­né­ra­bi­li­té des émo­tions humaines. Avec son nou­vel album, S16, réfé­rence au sym­bole chi­mique du soufre, le musi­cien (il est aus­si réa­li­sa­teur et gra­phiste) atteint le point de fusion entre sen­si­bi­li­té et démons­tra­tion. Ses ques­tion­ne­ments intimes et poli­tiques le conduisent à bâtir des cathé­drales où se mêlent l’organique (le chœur d’enfants du Suginami Junior Chorus de Tokyo) et le méca­nique (les sculp­tures sonores de Jean Tinguely). Les sym­pho­nies de poche de l’architecte Woodkid sont des ten­ta­tives d’organiser le chaos du monde avec la déme­sure de Goliath et l’ingéniosité de David. Un beau com­bat dont il sort gagnant. J.B

« Orages » de Clou

115 Clou © Tot ou Tard

Orages, de Clou. Tôt ou tard.

La pre­mière fois que la voix gra­cile de Clou est arri­vée à nos oreilles, c’était en 2018 avec sa reprise des Gauloises bleues sur une com­pi­la­tion hom­mage à Yves Simon : Génération(s) éperdue(s). Plongée immé­diate. Depuis, la chan­teuse a pris le temps de chia­der son bijou per­son­nel et débarque avec un pre­mier album, Orages, qui tutoie la per­fec­tion. Onze chan­sons comme[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
joanna press 03 a

Musique : la boss, c'est moi !

L’une des meilleures façons de ne pas subir les pressions et injonctions diverses des maisons de disque reste de tracer sa route en marge de l’industrie musicale, et de se produire en « indé ». C’est le cas de Le Juiice, Joanna, Thérèse ou encore...

HS11 yael naim 1

Yael Naim face à elle-​même

Cinq ans après son dernier album, Older, Yael Naim revient au printemps avec Night Songs, son travail le plus personnel, composé seule, sans son habituel comparse David Donatien.