fbpx
SANS TITRE A
Pauline Croze © Julie Trannoy

On a pas­sé Pauline Croze à la ques­tion à l'occasion de la sor­tie de son nou­vel album, "Après les heures grises"

Voilà plus de quinze ans qu’elle pro­mène sa voix rocailleuse sur des bal­lades au charme sub­til. Pauline Croze revient le 8 octobre avec un sixième album, Après les heures grises, com­po­sé entre confi­ne­ments et res­tric­tions sani­taires. Introspectif mais en prise directe avec le monde. 

Causette : Les livres mar­quants de la biblio­thèque de vos parents ? 
Pauline Croze : La série des Pilote, maga­zine de bande des­si­née des années 1970 que j’ai lue et relue ! Les ­agen­das que ma mère gar­dait de son tra­vail, c’était comme des livres avec tout ce qu’elle avait fait dans l’année, c’était très riche. 

Extrait de l'album

Les lieux de votre enfance ? 
P. C. : La Drôme, région où j’allais pas­ser mes vacances dans un club équestre. Les plus grands moments de liber­té de ma vie. Pas loin de chez mes[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
vinyl record on white desk

Notre sélec­tion musi­cale de mai 2021

Au pro­gramme : Rover, Ballaké Sissoko et Taur.  Rover : Un album tout en (sous-)sol Timothée Régnier, charis­matique auteur-​compositeur-​interprète, connu sous le pseu­do de Rover, a enre­gis­tré son troi­sième album...