Nos coups de coeur musique de jan­vier 2021

Mesparrow : Le fil har­mo­nique

mesparrow credits fabien tijou 1 a

Marion Gaume, alias Mesparrow, n’est plus tout à fait la même, mais peut-​être pas encore vrai­ment une autre. Son troi­sième album la sai­sit en pleine trans­for­ma­tion per­son­nelle pro­fonde. Sans doute faut-​il par­ler d’une libé­ra­tion exis­ten­tielle. Gracile et dia­phane, la voix de Mesparrow tour­noie au milieu des pul­sa­tions, entre eupho­rie et mélan­co­lie – cette der­nière por­tant chez la Tourangelle le nom de Saudade ou d’Humeur cho­co­lat. « Je suis trop pas assez/​mais tou­jours différente/​et ça gêne les autres/​mais je me sens vivante », confesse Mesparrow dans Différente. Dans un tour­billon syn­thé­tique et orga­nique enivrant, la chan­teuse exprime la néces­si­té de syn­chro­ni­ser le monde exté­rieur et son for inté­rieur. S’appuyant sur ce nou­vel élan, Danse four­bit alors des armes pour un lâcher-​prise sal­va­teur. L’ancienne étu­diante des Beaux-​Arts, désor­mais mère, a pris la gomme et esquisse les contours d’une nou­velle vie où son cœur, sa tête et son corps sont ali­gnés en har­mo­nie. J.B.

Monde sen­sible, de Mesparrow. Yotanka Records. Sortie le 15 jan­vier 2021

Sons d’hiver, du swing qui réchauffe

Le jazz accueille tou­jours avec plai­sir l’improvisation, mais on prend les paris que les[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés