fbpx
Advertisement

“If I Could Make it Go Quiet”, premier album de Girl in Red

Très suivie sur les réseaux sociaux, la jeune Norvégienne Marie Ulven Ringheim sort un premier album dans lequel elle aborde sans détour sa santé mentale et son homosexualité.

girl in red c jonathan kise 1 a
© Jonathan Kise

Une voix s’échappe de l’écran noir de l’ordinateur. « Je suis chez moi en train de prendre mon petit déjeuner, ça ne vous embête pas ? » Il est midi à Paris et… midi à Oslo. À 22 ans, la Norvégienne Marie Ulven Ringheim, chanteuse plus connue sous son pseudo de Girl in Red, a conservé l’horloge biologique d’une adolescente. Vu l’agenda de ministre qui s’étale à la surface de son smartphone – elle a finalement allumé sa caméra –, elle a bien le droit de prendre un peu de repos. 

Son premier album, If I Could Make it Go Quiet, à l’énergie pop rock marbrée à la mélancolie, est très attendu par ses fans (1,9 million d’abonné·es sur Instagram) et par la presse du monde entier, qui veut parler à la sensation[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés