« Gore », de Lous and The Yakuza

Elle a le charme engagé d’Angèle, la poésie brutale de Damso et la gravité pop de Stromae. À 24 ans, Marie-​Pierra Kakoma est la nouvelle sensation venue de Belgique.

lous and the yakuza 2 lee wei swee
© Lee Wei Swee

Avec une poignée de singles saignants, préludes à la sortie, le 16 octobre, de Gore, un premier album très attendu, Marie-​Pierra Kakoma, 24 ans, s’est déjà fait un nom dans le paysage musical francophone sous l’alias Lous and The Yakuza. Un nom de guerre digne d’un remake de série B asiatique signé Quentin Tarantino. La jeune Belge n’a pas retenu le charmant sobriquet dont l’avaient affublée ses parents durant son enfance au Congo, son pays natal : Kabwabwa. « Cela signifie “l’enfant qui parle tout le temps” en kiswahili, confie celle qui, attablée sur le balcon de son appartement bruxellois devant une omelette, n’a rien perdu de sa faconde. J’adorais poser des questions aux adultes. Ma première passion, c’est le savoir. » 

Sur les étagères de la bibliothèque de ses parents médecins, elle saisit Inconnu à cette adresse, de Katherine Kressmann[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés