Publicité

Les super zéroïnes les plus ratées

Les éditeurs de comics ont toujours eu une imagination débordante pour créer des super-​héroïnes, mais certaines ont été des catastrophes absolues. Tour d’horizon des plus gros ratages.

Fantomah

fantomah CMJN OK A
© Wikipédia

Tremblez : voici la toute première super-​héroïne de comics qui a fait ses armes en février 1940, avant Diana Prince. Fantomah se bat contre les chasseurs d’ivoire, les aliens, les dinosaures et, on reprend son souffle, les scientifiques diaboliques et les vahinés qui se déplacent en tigre volant. Quand des méchants s’en prennent à sa jungle, son joli minois se transforme en un crâne bleu et elle conserve ses longs cheveux blonds et son body. Le résultat est à pleurer de rire.

Squirrel Girl

SG A
© Capture d’écran Muldercomics.blogspot.com

Elle surgit dans l’univers Marvel en 1992, planquée derrière sa queue touffue d’un mètre. Cette mutante a l’agilité d’un écureuil et peut communiquer avec ses congénères. Moquée par les autres enfants à cause de son apparence, elle se réfugie dans la forêt et trouve son acolyte, un écureuil, un vrai, Monkey Joe, avec qui elle protège Central Park. Noisette sur le gâteau : pour distraire ses adversaires, elle envoie sur eux des rongeurs pour qu’ils grignotent leur équipement

Madame Fatal

madamfatal CMJN OK A
© Capture d’écran Muldercomics.blogspot.com

Son apparence de mamie cache en fait un enquêteur redoutable :[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés
carte1 2

Ernestine Chassebœuf, l’épistolière sans visage

De sa plume Sergent-Major, une vieille dame inonda un temps le pays de lettres de réclamation au style aussi truculent que naïf. Si elle acquit ainsi une certaine notoriété, personne ne l’ayant jamais rencontrée, le mystère plane sur son identité.