fbpx

« On ne pour­ra plus dire qu'on ne savait pas » : le col­lec­tif #MeTooThéâtre publie son pre­mier recueil de textes

Le col­lec­tif #MeTooThéâtre dévoile ce ven­dre­di un livre épo­nyme (édi­tions Libertalia), coor­don­né par la comé­dienne Séphora Haymann et la met­teuse en scène Louise Brzezowska-​Dudek, regrou­pant les textes et témoi­gnages emblé­ma­tiques du mouvement. 

libertalia metootheatre couv web rvb
La cou­ver­ture du livre #MeTooThéâtre (©Libertalia)

Un peu plus de sept mois après le défer­le­ment de témoi­gnages sur les réseaux sociaux concer­nant les vio­lences sexistes et sexuelles au sein du milieu du théâtre, le mou­ve­ment #MeTooThéâtre publie ce ven­dre­di un livre épo­nyme aux édi­tions Libertalia, coor­don­né par la comé­dienne Séphora Haymann et la met­teuse en scène Louise Brzezowska-​Dudek. Il regroupe des textes lus lors d’un ras­sem­ble­ment devant le minis­tère de la Culture, le 16 octobre 2021. Et intègre éga­le­ment d’autres écrits, réa­li­sés au cours des der­niers mois, ain­si qu’une série de témoi­gnages publiés sur les réseaux sociaux.

Lundi soir, le col­lec­tif s'est ras­sem­blé devant les Folies Bergères où se tenait la céré­mo­nie des Molières, qui récom­pensent le théâtre fran­çais. Le texte que deux de ses membres devaient lire sur scène n'a pas pu être pro­non­cé, en rai­son de dis­cordes avec le pré­sident de la céré­mo­nie Jean-​Marc Dumontet. Séphora Haymann revient pour[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
OFARRELL Hamnet A

La sélec­tion lec­ture du mois de juin 2021

Hamnet, de Maggie O'Farrell, Comme des bêtes, de Violaine Bérot, La Rivière des dis­pa­rues, de Liz Moore, Les femmes qui crai­gnaient les hommes, de Jessica Moor, Sous le signe des pois­sons, de Mélissa Broder et Tous les noms qu'ils don­naient à...

FF66TW 1 A

Qui sont les “chris­ti­mi­nelles” d’Agatha ?

Dans son livre La vérité tue, Sonia Feertchak s’est plongée dans l’univers de la reine du roman policier, Agatha Christie. Pour Causette, l'écrivaine a repris l’œuvre policière afin d’enquêter sur les caractéristiques des criminelles d’Agatha.