Les 20 plumes fémi­nines : Brit Bennett

Cette année encore, on risque de se faire assom­mer par la vague des sor­ties de livres à l’occasion de la sacro-​sainte ren­trée lit­té­raire. Et pour affron­ter l’autre deuxième vague – au cas où on nous recon­fi­ne­rait –, mieux vaut s’armer de bonnes lec­tures. Causette n’a choi­si que des autrices. Discrimination posi­tive assu­mée. Des plumes belles et rebelles qui ne devraient pas vous lais­ser indemnes. Voici celle de Brit Bennett.

114 Brit Bennett © Emma Trim
© Emma Trim

Avec ce roman, Brit Bennett a affo­lé les comp­teurs : paru en juin der­nier aux États-​Unis, il s’est ven­du à 172 000 exem­plaires en deux mois, et les droits ont été acquis par HBO pour une adap­ta­tion en série. Remarquée dès son pre­mier roman (Le Cœur bat­tant de nos mères, 2017) et un essai (Je ne sais pas quoi faire des gen­tils Blancs, 2018), la tren­te­naire amé­ri­caine est encore plus revi­go­rante ici. 

Ce récit bâti comme un puzzle débute à Mallard, ville fic­tive de Louisiane, et s’étendra jusqu’à Los Angeles. Partant d’une rela­tion com­pli­quée entre deux sœurs jumelles (puis leurs propres enfants) dans les années 1960, Bennett déroule vingt ans d’histoire fami­liale et sociale, entre les fan­tômes du bayou et les mirages de la Californie. Traitant du racisme, de la vio­lence fami­liale, de la ques­tion trans­genre, du conser­va­tisme moral. Le tout avec une éner­gie tra­gique, lyrique et empathique. 

L’Autre Moitié de soi, de Brit Bennett, tra­duit de l’anglais (États-​Unis) par Karine Lalechère. Éd. Autrement, 480 pages, 22,90 euros.
Partager
Articles liés
kinga howard s4aOPAJ4v0E unsplash

Dark romance : les fémi­nistes en lisent aussi

“Culture du viol”, “femme sou­mise”… Les lec­trices fémi­nistes de dark romance sont tiraillées entre les valeurs qu’elles portent et le plai­sir – par­fois cou­pable – qu’elles prennent à leurs lectures. “Si je reste une minute de plus...

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.