« Le Corps des ruines » de Juan Gabriel Vasquez, le conseil lecture de Jean-​Christophe Rufin

Chaque mois, un·e auteur·rice que ­C­ausette aime nous confie l’un de ses coups de cœur littéraires.

99 Les septs mariages d Edgar et Ludmilla RUFIN Jean Christophe © F. Mantovani Gallimard
© F. Mantovani /​Gallimard

L’héritage de Gabriel Garcia Marquez a été lourd à porter pour la littérature colombienne. Rien n’a poussé au pied du géant, à l’exception peut-​être ­d’Alvaro Mutis. Le « réalisme magique » a tenu lieu d’histoire pour un pays qui, en même temps, était coupé du monde par une sanglante guerre civile.

Aujourd’hui, une paix fragile est revenue. Les étrangers visitent en nombre ce pays superbe. En même temps émerge une nouvelle génération d’auteurs colombiens de grand talent. Ils ont fait d’immenses efforts pour se libérer de l’influence du patriarche des lettres colombiennes. Certains y sont brillamment parvenus. L’un des plus remarquables est Juan Gabriel Vasquez.

Pour construire son œuvre, Vasquez a longtemps séjourné à l’étranger et s’est[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
hs12 renee vivien wikimedia

Renée Vivien, lesbienne en vers et contre tous

Talentueuse écrivaine de la Belle Époque et fascinante figure lesbienne, Renée Vivien est une femme libre. Dans ses poèmes, elle révèle avec finesse ses amours saphiques, passionnées, mais souvent malheureuses.

carte1 2

Ernestine Chassebœuf, l’épistolière sans visage

De sa plume Sergent-Major, une vieille dame inonda un temps le pays de lettres de réclamation au style aussi truculent que naïf. Si elle acquit ainsi une certaine notoriété, personne ne l’ayant jamais rencontrée, le mystère plane sur son identité.