fbpx

Le conseil lec­ture d’Emma Becker : « Le Point d’orgue », de Nicholson Baker

Chaque mois, un·e auteur·e que Causette aime nous confie l’un de ses coups de cœur lit­té­raires.

capture decran 2020 01 16 a 16.26.00 1
© P. Ito /​Flammarion

Un livre aimé, c’est comme un pays. L’enfance aus­si – c’est le même genre de ter­ri­toire hors du monde, hors du temps, hors de la morale. Et Le Point d’orgue, de Nicholson Baker, c’est là que je vis depuis que j’ai 9 ans, c’est là que j’ai fait mes plus belles pro­me­nades. Il faut dire que pour un enfant comme pour un écri­vain (les deux n’étant pas si dif­fé­rents), la com­pa­gnie est savou­reuse. Arno Strine, dac­ty­lo inté­ri­maire, a décou­vert très jeune qu’il avait, par phases, le pou­voir d’arrêter le temps. Et lorsqu’il le fait, il se retrouve dans un monde sus­pen­du, où per­sonne sinon lui ne remue, où l’air est plus dense – Arno a bap­ti­sé ce monde qua­si uté­rin l’Enclos.
Passés l’émerveillement ini­tial et les[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
114 marie pierre lafontaine dr

Les 20 plumes fémi­nines : Marie-​Pier Lafontaine

Cette année encore, on risque de se faire assom­mer par la vague des sor­ties de livres à l’occasion de la sacro-​sainte ren­trée lit­té­raire. Et pour affron­ter l’autre deuxième vague – au cas où on nous recon­fi­ne­rait –, mieux vaut...

Écrit par David Capelle