Le conseil lecture d’Emma Becker : « Le Point d’orgue », de Nicholson Baker

Chaque mois, un·e auteur·e que Causette aime nous confie l’un de ses coups de cœur littéraires.

capture decran 2020 01 16 a 16.26.00 1
© P. Ito /​ Flammarion

Un livre aimé, c’est comme un pays. L’enfance aussi – c’est le même genre de territoire hors du monde, hors du temps, hors de la morale. Et Le Point d’orgue, de Nicholson Baker, c’est là que je vis depuis que j’ai 9 ans, c’est là que j’ai fait mes plus belles promenades. Il faut dire que pour un enfant comme pour un écrivain (les deux n’étant pas si différents), la compagnie est savoureuse. Arno Strine, dactylo intérimaire, a découvert très jeune qu’il avait, par phases, le pouvoir d’arrêter le temps. Et lorsqu’il le fait, il se retrouve dans un monde suspendu, où personne sinon lui ne remue, où l’air est plus dense – Arno a baptisé ce monde quasi utérin l’Enclos.
Passés l’émerveillement initial[…]

La suite est réservée aux abonné.es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
Écrit par David Capelle