Le conseil de lecture de Daniel Pennac : « Retenir les bêtes », de Magnus Mills

Chaque mois, un·e auteur·e que Causette aime nous confie l’un de ses coups de cœur littéraires.

PENNAC Daniel Photo 2018 Francesca Mantovani Editions Gallimard 429V2
© F. Mantovani /​ Gallimard

Assez compliquée, cette histoire de pépite. Rien que ces derniers temps, entre La Petite Lumière, d’Antonio Moresco, chez Verdier ; D’acier, de Silvia Avallone, chez Liana Levi ; Une histoire de France, de Joffrine Donnadieu, chez Gallimard ; Le Ghetto intérieur, de Santiago H. Amigorena, chez P.O.L, j’ai croulé sous les pépites. Mais non, râlait Causette, on veut du moins connu, du rarissime. J’ai dit je n’ai pas ça en magasin et j’ai raccroché.

Puis, je me suis souvenu. Ça ­s’appelait Retenir les bêtes. D’un certain Magnus Mills. Un Anglais. Ça ne racontait absolument rien, mais c’était pourtant le suspense des suspenses ! J’en suis resté scotché dans mon[…]

La suite est réservée aux abonné.es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
2. violet chachki cover a

La sélection de décembre 2019

Causette vous a déniché LE cadeau qui fera mouche à Noël et clouera le bec de toute la famille. Au programme : Simon Doonan, Prince et Dan Piepenbring, Camille Emmanuelle... et bien d'autres.

hs12 renee vivien wikimedia

Renée Vivien, lesbienne en vers et contre tous

Talentueuse écrivaine de la Belle Époque et fascinante figure lesbienne, Renée Vivien est une femme libre. Dans ses poèmes, elle révèle avec finesse ses amours saphiques, passionnées, mais souvent malheureuses.