Le conseil de lecture de Laetitia Colombani : « Ce qui nous revient », de Corinne Royer

COLOMBANI3©JF PAGA
J.-F. Paga

Ce roman de Corinne Royer paru cet hiver est pour moi une découverte. La découverte d’une découverte, devrais-​je dire. Celle de Marthe Gautier, qu’on a surnommée la « Découvreuse oubliée ». Âgée aujourd’hui de 93 ans, cette « jeune fille de longue date », comme la qualifie si joliment l’autrice, a joué un rôle majeur dans la mise en lumière du chromosome surnuméraire de la trisomie 21, en 1958. Une prouesse dont elle fut tout simplement dépossédée. Éloquente illustration de l’effet Matilda, du nom de la militante féministe américaine Matilda Joslyn Gage : le déni ou la minimisation récurrente de la contribution des femmes scientifiques à la recherche, au profit de leurs collaborateurs masculins. Elles sont nombreuses, telle Marthe, à avoir été spoliées du fruit de leur travail, à s’être vu cantonnées à quelques remerciements de bas de page[…]

La suite est réservée aux abonné.es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Écrit par
Articles liés
carte1 2

Ernestine Chassebœuf, l’épistolière sans visage

De sa plume Sergent-Major, une vieille dame inonda un temps le pays de lettres de réclamation au style aussi truculent que naïf. Si elle acquit ainsi une certaine notoriété, personne ne l’ayant jamais rencontrée, le mystère plane sur son identité.