fbpx

La sélec­tion de juin 2019

Photos Cookie Mueller vers 82 c Courtesy Max Mueller 2 1
© Courtesy Max Mueller

Comme une ver­sion arty de la réunion de cou­ture, de Cookie Mueller

Cheveux ébou­rif­fés, yeux trop maquillés, l’air bra­vache et poé­tique, Cookie Mueller fut la diva under­ground des années 1970. Muse du cri­tique d’art John Waters, elle a exer­cé tous les métiers – femme de ménage, télé­pho­niste dans une agence où elle a fou­tu une belle pagaille. Vivant de LSD, de pains aux graines, d’eau fraîche et d’amour, elle est morte du sida à 40 ans sans avoir eu le temps de révé­ler la pro­fon­deur sociale et huma­niste de ses pro­vo­ca­tions. Deux ans après le pre­mier tome de ses Mémoires, les édi­tions Finitude conti­nuent de dévoi­ler la plume incan­des­cente de cette icône de la déglingue. Les textes ras­sem­blés ici nous font suivre ses déam­bu­la­tions : Naples, la côte amal­fi­taine – « tel­le­ment somp­tueuse que j’avais peur que mes globes ocu­laires explosent » –, les soi­rées new-​yorkaises. Le récit d’une fête chez Basquiat devient pré­texte à un por­trait de l’artiste dont le déses­poir sem­blait aug­men­ter avec la noto­rié­té. Lumineuse, Cookie grif­fonne à un fan : « Luck, Laughs, Lust, Love. » De la chance, des fous rires, du désir, de l’amour. Nous voi­là comblé·es. L. M.

Comme une ver­sion arty de la réunion de cou­ture, de Cookie Mueller. Préfacé par John Waters et tra­duit de l’anglais (États-​Unis) par Romaric Vinet-​Kammerer. Éd. Finitude, 208 pages, 17,50 euros.

Les Bâtisseurs du vent, d’Aly Deminne

« Pauvre est le riche qui consi­dère tou­jours son tout comme pas assez. Riche est le pauvre qui par­vient tou­jours à faire du peu[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
115 maya angelou g. marshall wilson

Livres : Saga America

Attention les yeux, une œuvre amé­ri­caine magis­trale déboule en France. Celle de Maya Angelou, poé­tesse et acti­viste morte en 2014 à 86 ans, saluée par Michelle Obama comme « l’un des plus grands esprits que notre monde ait jamais...