fbpx
wflidetwist1172803wflid tanz 00@74 1 1.pdf
© Maurane Mazars

La sélec­tion BD d'octobre 2020

Tanz ! - de Maurane Mazars

115 bd 1 Tanz © Ed Le Lombard
Tanz !, de Maurane Mazars.
Éd. Le Lombard, 248 pages, 19,99 euros

Quelle belle décou­verte que ce Tanz !, de la jeune artiste Maurane Mazars. Grâce et éner­gie sont réunies dans cet album qui a la dou­ceur de l’aquarelle avec laquelle il est réa­li­sé. La bédéaste nous embarque, par le charme irré­sis­tible de son héros, Uli, 19 ans, cri­nière fauve et taches de rous­seur inso­lentes, dans le milieu de la danse du New York des années 1950. Car Uli, jeune Berlinois, a beau étu­dier la danse moderne dans une école pres­ti­gieuse, lui ne jure que par Fred Astaire et Gene Kelly. Ce qui lui vaut le plus grand mépris de la part de ses condis­ciples. Jusqu’au jour où Uli ren­contre un beau jeune homme, noir amé­ri­cain, qui fait fondre son cœur, lui parle du « musi­cal » et lui conseille d’aller s’installer à New York pour ten­ter d’approcher de plus près sa pas­sion. C’est ce New York vibrant, foi­son­nant, pion­nier en tout et notam­ment dans la recon­nais­sance des droits homo­sexuels, que dépeint Maurane Mazars. Mais aus­si un New York où le racisme et la ségré­ga­tion sévissent encore, tout comme la pré­ca­ri­té et la concur­rence impi­toyable. Mais, au-​delà de ce cadre pas­sion­nant, c’est le talent d’une des­si­na­trice capable de trans­crire avec une grande vir­tuo­si­té les corps en mou­ve­ment et leur sen­sua­li­té, qui émer­veille. S.G

Love me please - de Nicolas Finet, Christopher et Degreff

115 bd Love me please une histoire d amour de Janis Joplin © Ed Marabulles 1
Love Me Please : une his­toire de Janis Joplin (1943−1970),
de Nicolas Finet, Christopher et Degreff. Éd. Marabulles,
160 pages, 19,95 euros. 

Quatre disques,[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
capture decran 2020 09 24 a 17.36.40

Les 20 plumes fémi­nines : Julia Kerninon

Cette année encore, on risque de se faire assom­mer par la vague des sor­ties de livres à l’occasion de la sacro-​sainte ren­trée lit­té­raire. Et pour affron­ter l’autre deuxième vague – au cas où on nous recon­fi­ne­rait –, mieux vaut...