fbpx

Edgar Morin : « Nous vivions en com­mu­nauté et Duras était la reine des abeilles »

Sociologue et phi­lo­sophe répu­té, Edgar Morin, 93 ans aujourd’hui, a été l’ami intime de Marguerite Duras. Il a fait par­tie, avec elle, de ce que l’on a appe­lé le “groupe de la rue Saint-Benoît”.

Capture d’écran 2021 03 01 à 15.31.10
© Jean-​Luc Guérin/​Opale

"J’ai d’abord connu Dionys Mascolo pen­dant la guerre, car le mou­ve­ment de résis­tance auquel j’appartenais a fusion­né avec celui de Mitterrand, dans lequel il était. Un vrai coup de foudre ami­cal. Il me par­lait sou­vent d’une cer­taine Mme Leroy, le pseu­do­nyme de Marguerite, qui s’occupait alors des familles arrê­tées et dépor­tées et se consa­crait à la recherche éper­due de Robert Antelme, son mari. C’est[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
carte1 2

Ernestine Chassebœuf, l’épistolière sans visage

De sa plume Sergent-Major, une vieille dame inonda un temps le pays de lettres de réclamation au style aussi truculent que naïf. Si elle acquit ainsi une certaine notoriété, personne ne l’ayant jamais rencontrée, le mystère plane sur son identité.