fbpx

Edgar Morin : « Nous vivions en communauté et Duras était la reine des abeilles »

Sociologue et philosophe réputé, Edgar Morin, 93 ans aujourd’hui, a été l’ami intime de Marguerite Duras. Il a fait partie, avec elle, de ce que l’on a appelé le “groupe de la rue Saint-​Benoît”.

Capture d’écran 2021 03 01 à 15.31.10
© Jean-​Luc Guérin/​Opale

“J’ai d’abord connu Dionys Mascolo pendant la guerre, car le mouvement de résistance auquel j’appartenais a fusionné avec celui de Mitterrand, dans lequel il était. Un vrai coup de foudre amical. Il me parlait souvent d’une certaine Mme Leroy, le pseudonyme de Marguerite, qui s’occupait alors des familles arrêtées et déportées et se consacrait à la recherche éperdue de Robert Antelme, son mari. C’est[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés
Capture d’écran 2021 03 01 à 16.33.12

Ce qu’il reste de Marguerite Duras au XXIè siècle

Biographe et critique de cinéma, Jean Vallier a entretenu des relations amicales et professionnelles avec l’écrivaine pendant une vingtaine d’années et lui a consacré une biographie monumentale. Pour Causette, il explore ce qu’elle nous a légué une...