fbpx
Capture d’écran 2021 03 01 à 15.21.57
Marie Donnadieu entourée de ses enfants, vers 1921. De gauche à droite : Pierre, Marguerite et Paul.

Duras et sa mère : l’impossible réparation

Christian Jouvenot est psy­chiatre et psy­cha­na­lyste. Il est l’auteur de La Folie de Marguerite et d’Aimer Duras. Il nous parle de Marie Donnadieu, la mère de Marguerite Duras. Celle dont l’auteure ne ces­se­ra de par­ler dans ses livres, ten­tant déses­pé­ré­ment d’attirer son atten­tion et dont elle dira : « C’est à cause d’elle que je me suis mis dans la tête de faire de la littérature. »

Causette : Quel diag­nos­tic faites-​vous de la folie de Marie Donnadieu ?Christian Jouvenot : Je ne me per­met­trais pas de faire un diag­nos­tic. Mais je dirais que c’était une femme pro­fon­dé­ment dépres­sive et mélan­co­lique qui lut­tait contre sa dépres­sion. Elle avait un carac­tère de cochon. C’était une emmer­deuse. Et très nar­cis­sique. Il faut l’être pour construire un bar­rage contre le Pacifique. Elle était très attachée[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés