fbpx

Baptiste Beaulieu vous recom­mande « Le Gardeur de troupeaux »

Chaque mois, un auteur, une autrice, que Causette aime, nous confie l’un de ses coups de cœur littéraires. 

2021 c Baptiste Beaulieu A

Étudiant en méde­cine, j’ai un jour été confron­té à la mort d’un enfant. Pourquoi cet enfant était-​il mort ? Pourquoi ses parents et ses grands-​­parents devaient-​ils souf­frir de son absence en lui sur­vi­vant ? Pourquoi l’ordre des choses avait-​il été bous­cu­lé ainsi ? 

Plusieurs semaines ont pas­sé, où j’ai eu à subir un déla­bre­ment moral majeur, cher­chant déses­pé­ré­ment des réponses à mes ques­tions, me tour­nant vers la ver­ti­ca­li­té des reli­gions, n’y trou­vant rien de bien satis­fai­sant (toutes fai­saient appel à un infra-​monde dont le coût cog­ni­tif me parais­sait trop onéreux).

C’est le hasard, fina­le­ment, qui m’a mis face à ce livre, Le Gardeur de trou­peaux, de Fernando Pessoa. Un ouvrage sin­gu­lier. Écrit d’une traite par le poète por­tu­gais, dans un moment de transe ou de ful­gu­rance pro­phé­tique, tel qu’il la décrit lui-même.

« Un jour […][…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés