fbpx
falaiseweb20 21bis

Bande des­si­née : La Falaise, une his­toire d'amitié ado­les­cente au bord du précipice

Le nou­veau roman gra­phique La Falaise, écrit et des­si­né par Manon Debaye, est un fas­ci­nant ouvrage où l’on découvre l’adolescence com­pli­quée de deux jeunes filles que tout oppose.
 

Dans La Falaise, on découvre une ami­tié inat­ten­due qui va se créer entre Charlie, jeune fille dont la che­ve­lure est aus­si sombre que son tem­pé­ra­ment et ses idées, et Astrid, ado­les­cente blonde, calme et rêveuse. Ce contraste est fla­grant à l’école éga­le­ment : la pre­mière tape, insulte et ne res­pecte rien, la deuxième est dis­crète, douce et réser­vée. Tout oppose ces jeunes filles, et pour­tant, un ser­ment va les lier à jamais : ne pas sur­vivre à leurs 13 ans et se jeter d’une falaise près de chez elles avant leurs anni­ver­saires. Vont-​elles res­pec­ter cette sombre pro­messe et ne pas se quit­ter, même dans la mort ? Ou est-​ce que le des­tin va s’interposer et les sauver ?

On peut obser­ver le déca­lage entre l’utilisation des crayons de cou­leurs, qui cor­res­pond très bien à un roman jeu­nesse et les thèmes abor­dés, soit le sui­cide et les vio­lences sco­laires. Dans la BD, la falaise est colo­rée comme une porte de sor­tie, pour accé­der à un monde meilleur et la forêt est repré­sen­tée très sombre, comme une pri­son dont il est impos­sible de s’échapper. On retrouve aus­si ici les tem­pé­ra­ments des deux jeunes filles, Charlie comme étant la forêt et Astrid, la falaise.

L’autrice de cet album paru en sep­tembre 2021, Manon Debaye, est née à Vitry-​sur-​Seine. Après ses études, elle entre à la HEAR (Haute école des Arts du Rhin) où elle écrit ses pre­miers récits. Jusqu’à La Falaise, elle n’avait jamais signé de roman gra­phique, elle fait sur­tout des col­la­bo­ra­tions avec la presse (Zadig, Biscoto, The new York times). De ce per­tur­bant mais émou­vant album, elle dit : « Les thé­ma­tiques qui me sont chères sont regrou­pées dans ce livre : l’adolescence en per­di­tion, des rela­tions humaines pas­sion­nées et conflic­tuelles et la quête d’identité. En sous-​texte, un ques­tion­ne­ment qui me taraude : com­ment grandir ? »

La Falaise, de Manon Debaye, Ed. Sarbacane, 160 pages, 25€

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés
de kerangal maylis 2018 photo francesca mantovani editions gallimard 5616r a

La recom­man­da­tion lec­ture de Maylis de Kerangal

Chaque mois, un auteur, une autrice, que Causette aime, nous confie l’un de ses coups de cœur littéraires. "Que sais-​je ? Géniale ambi­guï­té d’une ques­tion qui ren­voie tout autant au savoir qu’à l’ignorance et déboucle un espace...

Capture d’écran 2021 06 18 à 18.51.00

Notre sélec­tion de BD

Causette vous propose sa sélection de bandes dessinées : "Les Cinq Vies de Lee Miller", de Eleonora Antonion et "Les Saveurs du béton", de Kei Lam.