anzin greves
© Roger Violet

Anzin, février 1884 : Zola va au charbon

Bientôt adapté sous la forme d’une mini-​série pour France 2 après l’avoir été au cinéma par Claude Berri en 1993, Germinal n’est pas né que de l’imagination d’Émile Zola. L’écrivain s’est en effet fortement inspiré du combat de mineurs nordistes pour préserver leurs maigres acquis sociaux.

Au départ, il n’y a qu’un titre. Germinal. Émile Zola le sait : c’est ainsi que s’intitulera son prochain roman, le treizième de la série des Rougon-​Macquart – qui finira par en compter vingt. Germinal est le septième mois du calendrier républicain, démarrant vers le 20 mars, ce qui correspond à la germination et à la montée de la sève. Un début de printemps à travers lequel le romancier veut évoquer, de façon métaphorique, le réveil de la conscience ouvrière.

Nous sommes en février 1884 et Zola manque de grain à moudre. Bien tenté d’écrire sur les mineurs du nord de la France, il connaît mal ce milieu et hésite à aller se documenter directement sur place. De façon presque providentielle, les[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés