fbpx
Karolina CWIK  A
© Karolina CWIK Un corps fatigué, sans cesse touché par des petites mains qui l’ont marqué de leur empreinte… Dans une série intimiste et autobiographique (Don’t Look at Me, 2016-2020), la photographe polonaise témoigne de sa difficulté à s’accomplir en tant que femme et mère.

Photographie : le festival Circulation(s) s’adapte à la contingence sanitaire

Chaque année, le festival Circulation(s), qui se tient habituellement au Centquatre, à Paris, nous fait découvrir le meilleur de la jeune photographie européenne. Malgré la situation sanitaire, c’est bel et bien le cas depuis le 13 mars jusqu’au 2 mai.

En ligne dans un premier temps, en espérant que les musées rouvrent avant la fin de l’événement. En attendant, le festival se réinvente : visites guidées en vidéo avec les membres du collectif, interviews d’artistes, lives, e‑lectures de portfolios… Et même un Little Circulation(s) pour le jeune public, tous les mercredis matin. Douze nationalités. De quoi voyager en images et en pensée. Les amoureux du présentiel pourront tout de même admirer le très beau travail du photographe portugais Bruno Silva, à la bibliothèque Claude Lévi-​Strauss, dans le XIXe arrondissement de Paris, sur un village de la banlieue de Porto traversé par l’une des rivières les plus polluées du nord du Portugal. Autre réjouissance pour les Parisiens : trente-​neuf photos grand format sont à retrouver dans treize gares et stations du réseau RATP. C’est parti pour la chasse au trésor ! Sans plus attendre, voici nos petits chouchous pour ce cru 2021.

Elliott VERDIER « Reaching for Dawn » 2018 2020 festival circulations 20211 A
© Elliott Verdier – Dix-​huit ans après les faits, les images à la chambre de Reaching for Dawn (2018−2020), accompagnées d’enregistrements sonores, rendent compte du profond traumatisme causé par la guerre civile au Liberia.
Chiara Cordeschi A
© Chiara Cordeschi – Be a Woman (2018) est un projet autobiographique qui analyse les étapes majeures de la vie d’une femme à travers l’expérience de l’artiste. Alliant images d’archives, performance et portrait, ce travail dénonce les stéréotypes de genre, révèle les frustrations et les angoisses.
Charles THIEFAINE « Tahrir Désobéissance » 2019 festival circulations 20212 A
© Charles Thiefaine – En novembre 2019, manifestants et forces de l’ordre s’affrontent sans relâche à Bagdad.
Dans sa série Tahrir – Désobéissance (2019), Charles Thiefaine, qui vit entre la France et l’Irak, pose son regard sur les corps et les émotions de ces jeunes confrontés à la violence.
Benjamin SCHMUCK « Lever les sages » 2019 2020 festival circulations 20212 A
© Benjamin Schmuck – Au Bénin, « lever les sages » est l’action de remercier un ancien pour les conseils prodigués et d’honorer les défunts. Dans la série du même nom, réalisée entre 2019 et 2020, Benjamin Schmuck questionne la représentation[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés