fbpx
19 calebcole the pearl necklace
© Caleb Cole

Others People's Clothes de Caleb Cole : Dans la peau d'un·e autre

Peut-​on deve­nir n’importe qui en revê­tant n’importe quoi ? On dirait bien, donne envie de répondre le tra­vail du pho­to­graphe amé­ri­cain Caleb Cole. Tantôt dame guin­dée dans un salon style First Lady, tan­tôt chas­seur fier devant ses proies empaillées, malade d’hôpital, ou encore ado bou­dant dans sa chambre, il incarne mille et un des­tins, en chan­geant sim­ple­ment ses vête­ments et le décor dans lequel il pose. Ce ne sont pas des auto­por­traits, prévient-​il. Plutôt des incar­na­tions de gens qu’il n’a jamais ren­con­trés mais « semblent fami­liers ». Cela passe par les imper­cep­tibles détails de leur appa­rence : un port de tête, un nez rou­geaud, une chaus­sure abî­mée. Seul déno­mi­na­teur com­mun entre tous et toutes : le corps. En l’occurrence, celui de Caleb Cole. Terrain neutre, il devient ter­rain de jeu, reflet de nos marges de liber­té pour déci­der qui l’on est. 

Others People's Clothes, de Caleb Cole

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
MARIA LAX SKOHF 16 A

Nuits magné­tiques

Les pho­tos de Maria Lax res­semblent à un film de David Lynch. Un film un peu étrange, avec de rares per­son­nages, un minus­cule vil­lage fin­lan­dais et une nature sau­vage. Un film où il ne fait jamais jour et où les extra­ter­restres peuvent...