fbpx
hd 200916112015 goeland  pingouin a
©Sophie Dulac Distribution

La mai­son de Sèvres : une école à la péda­go­gie résis­tante

Durant la Seconde Guerre mon­diale, Roger et Yvonne Hagnauer fondent, dans les Hauts-​de-​Seine, une école hors norme où il et elle cache­ront des dizaines d’enfants juif·ves. Leurs noms de code : Pingouin et Goéland.

« Des gens droits dans un monde tor­du. » C’est ain­si que le réa­li­sa­teur Michel Leclerc dépeint Yvonne et Roger Hagnauer, à laquelle et auquel il a consa­cré un docu­men­taire 1 qui sor­ti­ra sur les écrans dès que les salles rou­vri­ront. De fait, durant la Seconde Guerre mon­diale, au sein d’une mai­son d’enfants pla­cée sous l’égide d’une orga­ni­sa­tion pétai­niste, le couple met non seule­ment en place une école à la péda­go­gie inno­vante, mais sauve éga­le­ment, en les cachant, une soixan­taine d’enfants juif·ves. Quelle meilleure façon pour trom­per l’ennemi que de tra­vailler pour lui ? 

L’engagement des Hagnauer ne vient pas de nulle part. Il et elle l’ont même sacré­ment che­villé au corps. Née en 1898, Yvonne Even est ins­ti­tu­trice, mais aus­si pro­fes­seure d’anglais, cer­ti­fiée de l’université de Cambridge. Passionnée par les péda­go­gies nou­velles, elle est aus­si pro­fon­dé­ment fémi­niste – elle a notam­ment par­ti­ci­pé à une mani­fes­ta­tion pour[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés