La photogénique autodérision de Rory Hamovit

sisyphus2 w
© Rory Hamovit

A Man in Love, de Rory Hamovit

Certains photographes aiment travailler à l’argentique, d’autres affectionnent la lumière naturelle, d’autres encore ne font rien sans filtres… Rory Hamovit a définitivement choisi son style : la dérision. Voire l’autodérision. Et c’est très photogénique. Toutes ses séries en sont imprégnées et celle-​ci, intitulée A Man in Love, l’est doublement. C’est à la suite de l’élection à la présidentielle américaine de Donald Trump que Rory Hamovit s’est lancé dans ce projet, une tentative de déconstruction de l’image du vaniteux mâle caucasien et de la façon dont il s’est mis en scène au cours de l’Histoire. Mais c’est aussi un hymne à l’Amour, ici celui de Phil, un homme (caucasien), assistant de Rory, devenu son sujet de prédilection. Amour, déconstruction, Trump et vanité de la représentation. Tout ça donne un joyeux cocktail, légèrement corrosif. 

blondes p
lovetunnel p
plants p
feeltheburn w
cowboy w
mirror w
pieface 2
meatball p
wig w
flex w

A Man in Love, de Rory Hamovit

La suite est réservée aux abonné.es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Écrit par
Articles liés
HS5 LaurenceFavory

La sexualité féminine hors du cadre

De fresques en tableaux, les femmes ont évolué pendant des siècles dans la psyché des peintres, séductrices ou soumises. Leur plaisir n’a pas beaucoup inspiré les artistes. Ce n’est que récemment qu’il s’est invité sur les toiles.