fbpx
exxtrait un divan à tunis
© Diaphana distribution

Un divan à Tunis : une comé­die thé­ra­peu­tique

Premier film de la réa­li­sa­trice franco-​tunisienne Manele Labidi, Un divan à Tunis est une comé­die pétillante avec Golshifteh Farahani. Elle y incarne une psy­cha­na­lyste pari­sienne, bien déci­dée à ouvrir son cabi­net à Tunis au len­de­main de la révo­lu­tion.

Manele Labidi ∏Viviana Morizet
© Diaphana dis­tri­bu­tion

Causette : L’héroïne d’Un divan à Tunis est fran­çaise. Pourquoi vient-​elle s’installer dans la cap­tale de la Tunisie, le pays de ses parents ?
Manele Labidi : Ce mou­ve­ment me fas­cine depuis un moment. Personnellement. Mes parents sont par­tis de Tunisie à la fin des années 1970 pour des rai­sons éco­no­miques. Leur idée était simple : on vient en France, on gagne de l’argent et on repart. Trente-​cinq ans après, ils sont[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
exxtrait un divan à tunis

Un divan à Tunis : une comé­die thé­ra­peu­tique

Premier film de la réalisatrice franco-tunisienne Manele Labidi, « Un divan à Tunis » est une comédie pétillante avec Golshifteh Farahani. Elle y incarne une psychanalyste parisienne, bien décidée à ouvrir son cabinet à Tunis au lendemain de la...