fbpx
red cinema seat number 23
©Kilyan Sockalingum

« Sans signe par­ti­cu­lier », « La voix d'Aïda » et « Tout s'est bien pas­sé » : nos reco ciné du mer­cre­di

Trois très belles sor­ties cette semaine. Sans signe par­ti­cu­lier, de Fernanda Valadez, La voix d'Aïda, de Jasmila Zbanic et Tout s'est bien pas­sé, de François Ozon.

Sans signe par­ti­cu­lier, une odys­sée au fémi­nin

Ce pre­mier film bous­cule, au bas mot. Parce qu’il s’attaque à un sujet épi­neux : l’extrême vio­lence qui sévit chaque jour au Mexique. Parce qu’il adopte un point de vue alter­na­tif : celui d’une mère dont le fils a dis­pa­ru depuis des mois. Et, enfin, parce que son récit en forme d’odyssée, très visuel, est à la fois lyrique et mys­té­rieux. Saisissant. Fernanda Valadez, sa réa­li­sa­trice, copro­duc­trice et coau­trice, est une femme cou­ra­geuse et déter­mi­née. On suit donc avec curio­si­té le par­cours de Magdalena, son héroïne. Puis, stu­pé­fac­tion : Sans signe par­ti­cu­lier n’est pas seule­ment un road-​movie tra­gique, c’est aus­si un thril­ler fan­tas­tique,[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés