fbpx
Affiche de la 26e édition de Chéries Chéris
Affiche de la 26e édition de Chéries Chéris

On a été à l’ouverture du fes­ti­val du film LGBTQI+ Chéries Chéris. Voici le menu

Ce mois des fier­tés se finit en beau­té avec l’ouverture, mar­di 29 juin, du Festival du Film LGBTQI&+++ Chéries Chéris. Pour sa vingt-​sixième édi­tion, sont à l’honneur le ciné sud-​américain, la lutte contre le racisme, les his­toires les­biennes et l’éducation des plus jeunes à l’inclusivité.

Les fesses avaient déjà pu fêter leurs retrou­vailles avec les cana­pés rouges moel­leux des salles de ciné. Hier soir, elles ont pu célé­brer le retour des bigs évé­ne­ments du grand écran, avec la céré­mo­nie d’ouverture du fes­ti­val de ciné le plus inclu­sif de Paname : Chéries Chéris, vingt-​sixième édi­tion. Contexte post-​Covid oblige, pas de fes­ti­vi­tés en grande pompe. Les pro­jec­tions et évé­ne­ments du fes­ti­val sont « éparpillé·es » dans la ville. Mais, comme dit Isabelle, spec­ta­trice habi­tuée de Chéries Chéris depuis des années et heu­reuse de retrou­ver les salles obs­cures en cette soi­rée inau­gu­rale, « c’est déjà ça »

Entre le 29 juin et le 6 juillet, seront donc pro­je­tés dans plu­sieurs salles de la capi­tale 60 longs métrages et 80 courts métrages aux milles-​et-​unes cou­leurs de l’arc-en-ciel LGBTQIA+. En voi­ci les prin­ci­paux reflets.

Kits d’éducation au ciné inclu­sif

Pour la pre­mière fois, le fes­ti­val s’est ouvert avec le lan­ce­ment d’un « kit ciné­ma » contre les LGBTphobies. Un petit car­net d’introduction[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
113 cinema madre le pacte

En salles : « Madre », noir­ceur lumi­neuse

Il est des films brillants et puis il est des films comètes. Madre appar­tient à la deuxième caté­go­rie. Tels ces corps célestes, impré­vi­sibles et ful­gu­rants, il est à la fois consti­tué d’un noyau sombre et d’un halo éblouis­sant.  Jugez...