fbpx

Michael Lonsdale : « Il y avait un absolu chez Marguerite Duras »

Le grand comédien et la toute petite Marguerite étaient comme les deux doigts de la main. Ils ont multiplié les projets ensemble, et Duras lui a offert ce qu’il considère comme l’un des plus beaux rôles de sa vie : celui du vice-​consul dans son film India Song.

Capture d’écran 2021 03 01 à 16.01.09
Michael Lonsdale dans India Song (1975).

“Nous nous sommes rencontrés en 1968, quand Claude Régy a proposé mon nom pour jouer sa pièce L’Amante anglaise dans le théâtre des Barrault. Une pièce que nous avons reprise pendant près de trente ans. Je jouais le rôle de l’interrogateur. Marguerite venait presque tous les jours aux répétitions. Et elle changeait le texte tout le temps. Sur mon texte, il y avait son écriture, la[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés
113 cinema madre le pacte

En salles : « Madre », noirceur lumineuse

Il est des films brillants et puis il est des films comètes. Madre appartient à la deuxième catégorie. Tels ces corps célestes, imprévisibles et fulgurants, il est à la fois constitué d’un noyau sombre et d’un halo éblouissant.  Jugez...