Ladj Ly  c  Renaud Konopnicki 01 A
Ladj Ly, réalisateur de la "fiction réaliste" Les Misérables. © R.Konopnicki

Ladj Ly : « Avec “Les Misérables”, j’ai voulu faire un film juste, comme dans la vraie vie »

En racontant une bavure policière dans une cité de Seine-​Saint-​Denis, Ladj Ly réussit un grand film humaniste, primé à Cannes. Tourné à Montfermeil, Les Misérables dénonce l’abandon des quartiers populaires par les politiques. Retour sur ce cri d’alarme. 

Causette : C’est votre premier film de fiction. À 39 ans, on peut dire que vous avez pris votre temps ?

Ladj Ly : Mais j’ai toujours voulu faire de la fiction ! J’ai acheté ma première caméra à 19 ans. Je vivais à Montfermeil, en Seine-​Saint-​Denis, je filmais comme ça, autour de moi, je ne savais pas que c’était un métier. Quand il y a eu les émeutes, en 2005, j’ai emmagasiné mille heures de rushes ! Je pensais les garder comme archives. Ce sont mes copains du[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
exxtrait un divan à tunis

Un divan à Tunis : une comédie thérapeutique

Premier film de la réalisatrice franco-tunisienne Manele Labidi, « Un divan à Tunis » est une comédie pétillante avec Golshifteh Farahani. Elle y incarne une psychanalyste parisienne, bien décidée à ouvrir son cabinet à Tunis au lendemain de la...