0118914 300dpi 5d7fa0e8e3437 A
« Debout sur la montagne » : de gauche à droite, Bastien Bouillon, Izïa Higelin, William Lebghil et Jérémie Elkaïm. © Sophie Dulac distribution

La sélection de novembre 2019

Debout sur la montagne, de Sébastien Betbeder

L’art de la fugue semble avoir été inventé pour lui. Chacun des films de Sébastien Betbeder – il en a réalisé six en six ans ! – s’apparente à une mini-​odyssée. Tendre, cocasse, décalée. Souvent bercée de notes électro et futées. Celui-​ci ne fait pas exception. 
Après avoir posé sa caméra dans le Grand Nord (Le Voyage au Groenland), sur une île bretonne (Marie et les Naufragés) ou en bordure d’une forêt (Ulysse & Mona), ce cinéaste ­flâneur nous entraîne cette fois sur les hauteurs d’un village alpin. Loin des tumultes de l’époque… Histoire que Bérénice, Hugo et Stan (Izïa Higelin, William Lebghil et Bastien Bouillon), ses trois antihéros très attachants, puissent réinventer leur vie. Inséparables quand ils étaient enfants, ces presque trentenaires viennent de se retrouver dans leurs montagnes d’origine, après quinze années de séparation. Pourront-​ils reprendre leur relation là où elle s’était arrêtée et renouer avec les rires de leur enfance ? Que reste-​t-​il, au fond, de leur histoire commune et de leur amitié ? Autant de questions sensibles que ce film fait justement résonner dans ce décor immuable, là même où le temps semble s’être arrêté. Mêlant humour, mélancolie et fantastique (l’un des protagonistes a des visions…), Debout sur la montagne surprend, émeut et ravit tour à tour. Joliment boosté par le charme rafraîchissant de ses comédien·nes. Une fugue en mode mineur et un grand bol d’air. A. A.

Le Traître, de Marco Bellocchio

C’est ce qui s’appelle avoir du talent. Et même davantage. À tout juste 80 ans, Marco Bellocchio, l’un des plus subtils réalisateurs italiens, redonne un second souffle au « film de mafia ».[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
photo hd 06 A

La sélection de janvier 2020

« Nina Wu », « Selfie », « La Vérité », « Swallow », « La Llorona », « Scandale » ou encore « Les Filles du docteur March ».

asmahane wikimedia

Asmahan, diva indomptée

Cette princesse druze à la voix d’or a lutté contre le pouvoir des hommes pour vivre sa féminité et son art. De la Syrie à l’Égypte, elle a chanté l’amour au cinéma et fricoté avec les services secrets britanniques, avant de disparaître...