fbpx
Capture d’écran 2022 06 07 à 18.02.10
©DR

Interview d'Iryna Tsilyk réa­li­sa­trice ukrai­nienne du docu­men­taire "The Earth is Blue as an Orange"

En sui­vant une famille du Donbass – en guerre depuis 2014 –, qui sur­vit grâce à sa pas­sion pour l’art et pour le ciné­ma, Iryna Tsilyk, réa­li­sa­trice ukrai­nienne du docu­men­taire The Earth is Blue as an Orange, qui sort ce 8 juin, nous donne à voir une véri­table ode à la vie. 

Causette : Comment avez-​vous ren­con­tré Anna et ses enfants ?
Et pour­quoi avoir choi­si de fil­mer cette famille plu­tôt qu’une autre ? Iryna Tsilyk :
 Vous savez, il existe une ini­tia­tive incroyable en Ukraine : des cinéastes pro­fes­sion­nels orga­nisent, sur une base volon­taire, des ate­liers de ciné­ma pour les enfants de la zone de guerre. Un peu comme des camps d’ados, sauf qu’ils apprennent à faire des films. J’étais par­tie pour les fil­mer [le docu­men­taire a été tour­né avant l’invasion par la Russie[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés