Géraldine Nakache : « J’aimerais entamer une correspondance avec Diam’s pour lire à nouveau sa prose »

Bestimage.00435170 000072 1
© Jacovides-​Moreau/​Bestimage

Dans J’irai où tu iras, son nouveau film, Géraldine Nakache retrouve sa comparse et amie de toujours Leïla Bekhti. Elles y jouent deux sœurs qui se sont perdues de vue et vont apprendre à se retrouver.

Causette : Les livres marquants de la « bibliothèque » de vos parents ?
Géraldine Nakache : L’encyclopédie médicale en dix-​huit volumes et tous les Goncourt que ma mère dévore ­annuellement depuis toujours.

Les lieux de votre enfance ?
G. N. : Les Quatre Temps, une galerie commerciale à La Défense, avec mes copines de l’école et mes parents. Le marché de San Remo avec ma mère au mois d’août.

Avec qui aimeriez-​vous entretenir[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Écrit par
Articles liés
0008208

La sélection de mai 2019

« Dieu existe, son nom est Petrunya », « Coming Out », « Séduis-moi si tu peux ! », « Astrid », « Alice T. »…

hs9 alice guy 1 wikimedia

Alice Guy, première cinéaste

C’est cette jeune Française qui, en 1896, utilise la première l’invention des frères Lumière pour raconter une fiction. Seule femme réalisatrice pendant dix-sept ans, productrice, elle créera près de six cents films, des effets spéciaux et les...