fbpx

En salles : « Madre », noir­ceur lumi­neuse

113 cinema madre le pacte
© Le Pacte

Il est des films brillants et puis il est des films comètes. Madre appar­tient à la deuxième caté­go­rie. Tels ces corps célestes, impré­vi­sibles et ful­gu­rants, il est à la fois consti­tué d’un noyau sombre et d’un halo éblouis­sant. 

Jugez plu­tôt : Madre raconte l’histoire d’Elena, une mère divor­cée dont le fils de 6 ans a dis­pa­ru sur une plage des Landes alors qu’il était cen­sé[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
hs9 alice guy 1 wikimedia

Alice Guy, pre­mière cinéaste

C’est cette jeune Française qui, en 1896, utilise la première l’invention des frères Lumière pour raconter une fiction. Seule femme réalisatrice pendant dix-sept ans, productrice, elle créera près de six cents films, des effets spéciaux et les...