fbpx
Capture d’écran 2022 03 14 121752
Bipolar de Queela Li, en compétition au FIFF

Créteil : au Festival International des Films de Femmes, focus sur les réa­li­sa­trices chinoises

Point d’étape du très riche Festival International des Films de Femmes de Créteil, la superbe programmation et la table ronde qui mettent en lumière les œuvres de nombreuses réalisatrices chinoises. Une occasion exceptionnelle de découvrir leur travail.

Devinette : quels sont les films qui sont encore moins distribués en Europe que ceux des réalisateurs chinois ? Ceux des réalisatrices chinoises. C’est pour nous donner une opportunité de découvrir leurs œuvres les plus récentes que le Festival International des Films de Femmes de Créteil (FIFF, du 11 au 20 mars 2022) a décidé d’en programmer une sélection. Et l’offre est généreuse : 16 films au total, longs ou courts métrages, documentaires ou fictions.

insta offre etudiante

Les programmatrices, Marina Mazzotti et Norma Guevara, avec leurs partenaires du Barutu Festival de Pékin et du festival « Elles Tournent » de Bruxelles, ont tenu à faire y figurer plusieurs tendances. On y remarque quand même la prégnance du  thème de la famille et particulièrement la relation mère-fille. Ainsi, il est traité sous forme de comédie (un genre plutôt rare dans le cinéma chinois indépendant) dans Girls Always Happy de Rou Quing Shi.

Si les démarches clairement engagées sont rares (comme le rappelle dans cet entretien la spécialiste Bérénice M. Reynaud), on notera tout de même le saisissant documentaire Bi China dans lequel des personnes bisexuelles confient leurs difficultés et leurs aspirations à la réalisatrice, Wei Tingting, militante LGBT et féministe chinoise. Un film particulièrement émouvant lorsqu’on sait à quel point la parole n’est pas libre sur ces questions dans « l’empire du Milieu ».

Lire aussi l Cinéma en Chine : « L’obscénité, un concept flou qui laisse une large marge de manœuvre aux censeurs »

Deux films sont présents dans la sélection de la compétition FIFF 2022. Le documentaire Ascension, nominé aux Oscars, dans lequel la sino-américaine Jessica Kingdon nous plonge dans l’univers des usines et de la consommation de masse. On y croise celles et ceux qui font en sorte, jour et nuit, que la production ne s’arrête jamais et qui à tous les niveaux de la hiérarchie, croient au « rêve chinois ».  Egalement en compétition, côté fiction, le long métrage de Queela Li (présente sur place jusqu’au 16 mars) Bipolar raconte le périple d’une jeune femme qui traverse la Chine. Souvenirs, hallucinations et rencontres rythment ce road movie à l’esthétique proche de celle de Jim Jarmusch. Une rencontre-table ronde permettra de creuser encore davantage cette découverte de la génération des cinéastes chinoises des années 2020.

Rencontre / Table Ronde : Nouvelles de Chine, le mardi 15 mars à 15h30 à la Maison des Arts de Créteil. En présence de : Queena Li réalisatrice du film Bipolar, Marie Vermeiren Directrice du Festival de Films de Femmes « Elles Tournent » à Bruxelles et Bérénice M. Reynaud Chercheuse associée, Docteure en études chinoises à l'IETT de l'Université de Lyon.

Lire aussi l Créteil : au Festival International des Films de Femmes, 10 jours d’histoires d’amour(s) !

Programme complet du FIFF.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés