HS5 NataliePortman BlackSwan
© Black Swan

Au cinéma, le clitoris reste un héros très discret

Rares dans le porno, le clito et sa mise en scène active, le cunnilingus, sont quasi inexistants dans le cinéma traditionnel. Et quand il est bel et bien montré à l’écran, il subit parfois les foudres de la censure. Heureusement, des exceptions subsistent et quelques gâteries passent entre les mailles du filet.

Aux États-​Unis, la censure, c’est sûr ? 

En 2014, l’actrice Evan Rachel Wood, assez vénère, avait résumé ainsi, à propos du film Charlie Countryman, la condition du cunni sur les écrans yankees : « La MPAA * a une nouvelle fois jugé préférable de censurer la sexualité d’une femme. La scène où les deux personnages principaux [elle-​même et Shia LaBeouf, ndlr] font l’amour a été changée, car certaines personnes ont estimé que le cunnilingus était “inapproprié”. Mais les scènes dans lesquelles les gens se font exploser la tête sont restées telles quelles. »

Oui, le cunnilingus, s’il s’invite plus souvent dans les films américains que dans les longs- métrages français, est pourtant souvent l’occasion d’une censure… de taille variable. Ainsi le film Blue Valentine, dans lequel[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
exxtrait un divan à tunis

Un divan à Tunis : une comédie thérapeutique

Premier film de la réalisatrice franco-tunisienne Manele Labidi, « Un divan à Tunis » est une comédie pétillante avec Golshifteh Farahani. Elle y incarne une psychanalyste parisienne, bien décidée à ouvrir son cabinet à Tunis au lendemain de la...

0008208

La sélection de mai 2019

« Dieu existe, son nom est Petrunya », « Coming Out », « Séduis-moi si tu peux ! », « Astrid », « Alice T. »…