fbpx
Capture d’écran 2021 06 18 à 01.04.43
Capture d'écan d'une vidéo de Bein Sports, Memphis Depay juste avant de tirer son penalty

PAYS BAS /​AUTRICHE : Un match déci­sif pour les qua­li­fi­ca­tions en 8ème de finale qui a déçu

Contre Attaque, c'est un superbe web­zine réa­li­sé par une dizaine de jeunes femmes pas­sion­nées de foot. De quoi mettre du female gaze dans le sport pré­fé­ré des Français·es. Pour l'Euro, qui a débu­té le 11 juin, elles prennent leurs quar­tiers sur Causette.fr… À vos cram­pons !

Ce Jeudi 17 juin s'affrontait les Pays-​Bas et l’Autriche à la Johan Cruyff Arena à Amsterdam dans un match déci­sif pour les qua­li­fi­ca­tions en 8ème de finale de l’Euro car il pou­vait déjà scel­ler le des­tin de cer­taines équipes de ce groupe C. Avec l’enjeu de ce match on pou­vait s’attendre à un match de haute inten­si­té, la réa­li­té fut tout autre : un match cloi­son­né avec deux équipes qui doivent abso­lu­ment haus­ser leur niveau de jeu si elles veulent pré­tendre au titre.

Un match peu enthou­sias­mant

La pre­mière mi-​temps est inté­res­sante, on peut y voir deux équipes qui arrivent à gêner l’adversaire sans pour autant briller en attaque. Cependant, on voit au fur et à mesure de la pre­mière mi-​temps des Pays-​Bas plus effi­cace offen­si­ve­ment. On doit cela à un bon pres­sing de la part des deux équipes, sur le ter­rain cela se tra­duit du côté hol­lan­dais par une dif­fi­cul­té au début du match à arri­ver au niveau des buts adverses, du côté autri­chien on retrouve le même constat à une dif­fé­rence près : si les hol­lan­dais ont eu cette dif­fi­cul­té pen­dant 30 minutes à peu-​près, les autri­chiens eux l’ont pen­dant toute la pre­mière mi-​temps.

Le comp­teur de but se débloque assez vite pour néer­lan­dais, puisqu’à la 10ème minute, Memphis Depay marque sur un penal­ty concé­dé par David Alaba (après une faute sur Dumpfries), ce fut le seul but de la pre­mière mi-​temps. La faute d’Alaba est sur­ve­nue après une action dan­ge­reuse de Dumpfries, une des rares actions dan­ge­reuses néer­lan­daises de la mi-​temps.

Après ce but on a conti­nué à voir un match cloi­son­né, avec deux équipes fai­sant un bon pres­sing et défen­dant bien sur l’adversaire, cepen­dant les néer­lan­dais semblent trou­ver, tout au long de cette mi-​temps, la solu­tion afin de contour­ner le bloc adverse et arrivent de plus en plus à trou­ver la solu­tion au pro­blème posé par l’équipe autri­chienne. En sommes, cette pre­mière mi-​temps ne voit pas de tir clai­re­ment dan­ge­reux de la part des deux équipes mais les hommes de Frank De Boer ont crée plus d’actions dan­ge­reuses que les hommes de Franco Foda.

La seconde mi-​temps fut assez simi­laire à la pre­mière mi-​temps en termes de tirs et d’occasions dan­ge­reuses, les deux équipes ayant du mal à attendre et à s’installer dans la sur­face de répa­ra­tion adverse. On voit tout de même au début du match une équipe autri­chienne jouant mieux, en étant plus agres­sive mais qui peine encore à concré­ti­ser ces efforts, notons que le retour en défense de De Ligt a fait beau­coup de bien aux Pays-​Bas pour jus­te­ment blo­quer les actions autri­chiennes. On peut aus­si pen­ser, que les néer­lan­dais menant au score ont pré­fé­ré lais­ser le bal­lon à l’adversaire en espé­rant mar­quer sur un contre, c’est ce qui est arri­vé à la 67ème minute, lorsque sur un contre orches­tré par Depay et Malen, Dumpfries marque le der­nier but de la ren­contre. Ce qui a été confir­mé par ce but, c'est la belle connexion entre Dumpfries et Malen qui a tou­jours pour­vu des actions inté­res­santes. L’Autriche reprend des cou­leurs à la fin du match, à par­tir de la 85ème minute envi­ron, où elle a créé plus d’actions dan­ge­reuses que sur l’ensemble du match.

Des Pays-​Bas déce­vant qui n’ont pas su pro­fi­ter des choix tac­tiques de l’adversaire

L’un des tour­nants du match a eu lieu avant même le début de celui-​ci, c’est le posi­tion­ne­ment du capi­taine et du joueur star de l’équipe autri­chienne : David Alaba. Le joueur récem­ment ache­té par le Real Madrid est pla­cé comme der­nier défen­seur cen­tral, une posi­tion inha­bi­tuelle pour ce joueur, plus habi­tué à jouer plus en haut. Cette déci­sion de Franco Foda n’a pas du tout été effi­cace tant le joueur pei­nait dans cette posi­tion, on a pu le voir avec le penal­ty qu’il a concé­dé ou encore lors d’une action dan­ge­reuse pro­vo­qué par Memphis Depay à la suite d’une erreur de mar­quage et d’attention du capi­taine autri­chien lors de la pre­mière mi-​temps. Ainsi, lorsque qu’après des chan­ge­ments sur­ve­nus peu après la 80ème minute Alaba a vu son posi­tion­ne­ment chan­ger et mon­ter sur le ter­rain, l’équipe autri­chienne est deve­nue tout de suite plus effi­cace.

Capture d’écran 2021 06 18 à 01.04.24
Capture d'écran d'une vidéo de Bein Sports, la faute de David Alaba qui a pro­vo­qué le penal­ty

Durant la majo­ri­té du match les Autrichiens n’ont su se créer que très peu d’occasions claires de but avec un seul tir cadré sur l’ensemble du match. Les joueurs n’ont pas réus­si à pas­ser la défense des Pays-​Bas et n’ont pas su s’adapter à la situa­tion en fai­sant par exemple des dribbles pour pas­ser les lignes adverses ou en fai­sant des tirs de loin.

Du côté des Pays-​Bas le constat est meilleur sans pour autant être flam­boyant, certes les hommes de De Boer ont été plus dan­ge­reux mais à la fin du match on peine à se sou­ve­nir de tirs par­ti­cu­liè­re­ment dan­ge­reux de la part des joueurs néer­lan­dais.

Dans l’ensemble on a assis­té à un match quelque peu ennuyant avec deux équipes qui ont eu très peu d’occasions de but. Même s’ils ont gagné et même si elle a déjà son ticket pour les 8ème de finale après cette vic­toire, il y a une claire décep­tion quand on pense aux Pays-​Bas. Avec les stars que compte cette équipe (De Ligt, De Jong, Wijnaldum…) on s’attend à mieux de la part d'une équipe qui pré­tend au titre mais qui doit abso­lu­ment éle­ver son niveau de jeu si elle veut gagner le tour­nois. L’équipe devait abso­lu­ment mon­trer un bien meilleur visage après leur pre­mier match du tour­noi face à l’Ukraine où ils avaient gagné de jus­tesse 3–2, ce ne fut pas le cas lors de ce match contre l’Autriche.

Irène Sarrode

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés