fbpx
ukraine russie
Maillot de l'Ukraine 2021

Le maillot de la dis­corde ou quand le foot­ball se mêle à la politique

Contre Attaque, c’est un superbe webzine réalisé par une dizaine de jeunes femmes passionnées de foot. De quoi mettre du female gaze dans le sport préféré des Français·es. Pour l’Euro, qui a débuté le 11 juin, elles prennent leurs quartiers sur Causette.fr… À vos crampons !

Le football est souvent présenté comme déconnecté du reste de la société et loin de toute revendication politique. Mais l’Euro, qui se déroule en ce moment même, montre que la politique n’est jamais très loin. Des tensions entre la Russie et l’Ukraine ont surgi par rapport aux maillots de ces derniers. En cause une carte imprimée sur le maillot et un slogan brodé dans ce même maillot.

Les relations entre l'Ukraine et la Russie sont très tendues depuis 2014. Au centre du conflit : la Crimée, territoire rattaché à la Russie, mais revendiqué par l’Ukraine comme lui appartenant. Si ces tensions semblaient s’être quelque peu calmées, l'affaire du maillot Ukrainien a rallumé une flamme pas complètement éteinte. 

insta site web
Un football apolitique

La position de l’UEFA concernant la politique dans le foot a toujours été claire : pendant l’Euro et plus généralement dans le foot, la politique reste aux vestiaires.

Cependant, cette position est mise à rudes épreuves lorsque l’on arrive au cas de la Russie et de l’Ukraine. Les tensions entre ces deux pays se sont immiscées jusque dans l’organisation de l’Euro. En effet, pour déterminer les groupes de quatre équipes qui s'affronteront en phase de poule, un tirage au sort est effectué. Les équipes sont disposées dans différents pots en fonction de leurs résultats aux phases de qualifications. Et c’est à ce moment que la situation entre la Russie et l’Ukraine fait une première apparition. Pour ce tirage au sort, il a été décidé que l’Ukraine et la Russie ne pourraient pas être dans le même groupe. Un moyen pour l’UEFA d’éviter toutes tensions entre les deux pays.

L’Ukraine ouvre les hostilités

C’était sans compter sur l’Ukraine qui, en dévoilant ses maillots pour l’Euro, a ajouté une nouvelle ligne dans l’histoire du conflit russo-ukrainien. En cause : une carte et un slogan. Commençons par la carte. Sur son maillot, l’Ukraine à entourer le logo de sa fédération par une carte représentant son pays. Jusqu’ici, tout va bien. Rien de plus normal pour un pays que de représenter son pays avec une carte de ce dernier. Le problème réside dans le fait que cette carte intègre la Crimée. (voir photo)

Concernant le slogan, à l’intérieur du maillot est brodé cette phrase : « Gloire à l’Ukraine, gloire aux héros ». Un slogan fortement politique, car repris par les manifestants lors des soulèvements de 2014.

La Russie répond

Face à cela, la Russie a, bien sûr, réagit, notamment au slogan. Le ministère russe des Affaires étrangères a réagi via sa porte-parole, Maria Zakharova, qui a rappelé que ce slogan était utilisé par les nationalistes ukrainiennes ayant collaboré avec les nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Un argument nuancé par Lukas Aubin spécialiste de la Russie, qui a expliqué, dans le journal 20 minutes, que ce slogan était, certes utilisé par les Ukrainiens ayant collaboré avec les nazis, mais qu’il n’a pas été créé pour cela et existait bien avant le nazisme.

Exister sur la scène internationale

Le football est un des sports les plus suivis dans le monde, l’Euro est d'ailleurs en ce moment regardé à travers tout l’Europe. Ainsi, Russie et Ukraine ont pour ambition d’utiliser cette compétition pour agrandir leur influence. Du côté de la Russie, dans la lignée du mondial 2018, cet Euro devrait permettre de continuer à redorer l’image du pays et faire oublier les agissements de son gouvernement. Du côté de l’Ukraine, c’est la volonté d’exister sur la scène internationale et montrer que le conflit avec la Russie n’est toujours pas terminé.

Face à cette situation, l’UEFA a été appelée en arbitre et devait décider si le maillot ukrainien était conforme à ses lois. Si la carte a été facilement acceptée car respectant les limites géographiques reconnues internationalement, c’est une autre histoire pour le slogan. Si la phrase « Gloire à l’Ukraine » a été validée car considéré comme un chant de supporter, la phrase « gloire aux héros » a été jugé trop politique et donc non conforme aux lois de l’UEFA. À tout problème une solution : le slogan sera toujours présent, mais à l’intérieur du maillot et caché par un bout de tissu représentant la même carte que l’on retrouve sur le devant du maillot. Une décision qui convient à l’Ukraine. Un peu moins à la Russie.

Soline Revalo

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés